Comment évaluer le risque d'avalanche



Pour évaluer le risque d'avalanche en ski hors-piste, il faut d'abord prendre le "Bulletin du Risque d'Avalanches" (BRA) par massif de Météo France.


Découvrez les conditions de l'Agence nationale pour l'étude de la neige et des avalanches ANENA, créée à la suite de l'avalanche de l'UCPA à Val-d'Isère en 1970.


Ensuite, si vous skiez dans une station, observez le niveau de risque pour la journée évalué par les services de patrouille des pistes des stations de ski :

- Drapeau jaune = risque faible à limité

- Drapeau à damier jaune et noir = risque élevé

- Drapeau noir = risque généralisé (les stations sont alors fermées)

Puis, à l'arrivée sur le terrain, dès les premières minutes de la journée, observez les récentes avalanches, notez leur altitude, leur orientation et leur localisation (près des crêtes, à mi-pente, etc.). ). Cela vous permettra de transposer ces facteurs sur les pentes que vous souhaitez emprunter.


Notez également si les nouvelles avalanches observées ont été déclenchées intentionnellement par la patrouille des pistes (Plan d'Intervention pour le Déclenchement des Avalanches, ou PIDA), par des skieurs, ou spontanément en dehors des domaines skiables. Les avalanches spontanées doivent alerter plus particulièrement sur l'instabilité du manteau neigeux.


Tenir compte des facteurs aggravants récents :

- Chute de neige

- Déplacement de la neige par le vent (= chute de neige)

- Réchauffement

- Pluie

- De longues périodes de beau temps et de nuits claires, principalement de novembre à début mars

Faites attention à ce dernier facteur, il est extrêmement dangereux et presque imprévisible.


Une succession de nuits claires induit un cycle de froid dans le manteau neigeux, provoqué par un fort rayonnement de la chaleur terrestre vers l'espace, en particulier dans les faces nord, qui au cœur de l'hiver, ne voient jamais le soleil.

Il en résulte de forts gradients de température (différence entre 0° au sol et la température du manteau neigeux, par rapport à l'épaisseur de ce dernier). Et les couches profondes à intermédiaires, stabilisées au préalable, se transforment en grains à face plane, (appelés aussi gelées profondes ou gobelets), qui n'ont aucune cohésion et transforment le manteau neigeux en château de cartes, ou en roulement à billes. Et moins l'épaisseur de la neige est importante, plus la pente est élevée, donc plus cette transformation est rapide et importante. Ce phénomène est 100% invisible sans creuser jusqu'au sol.


Cette métamorphose du cristal de neige, appelée "métamorphose constructive", est définitive, jusqu'à la fonte. Les skieurs doivent donc se méfier particulièrement des saisons qui ont commencé avec peu de neige et du beau temps, le piège à sommeil est alors enterré jusqu'au printemps.

Une structure comme l'école dePowderWeGo ski peut organiser des séances d'information privées en soirée pour vous aider à mieux comprendre les phénomènes de métamorphose de la neige.



Plus généralement, il faut se méfier particulièrement des faces Nord, qui restent dangereuses plus longtemps que les faces Est, Ouest et Sud, et qui peuvent redevenir dangereuses après stabilisation, en raison du phénomène mentionné ci-dessus.

En ski hors-piste,


- Soyez toujours équipé de détecteurs de victimes d'avalanche (DVA), et entraînez-vous régulièrement à leur utilisation (essentiel).

- Toujours être équipé de pelles et de sondes

- Soyez toujours équipé d'airbags ABS®.

- Ayez toujours plusieurs moyens de communication et connaissez le numéro d'urgence (112). Ayez un GPS pour pouvoir donner vos coordonnées aux services d'urgence, et un altimètre pour leur donner votre altitude (indispensable pour être retrouvé).

- En général, le ski accompagné, de préférence par un moniteur de ski hors-piste spécialisé, ou à défaut par un guide de montagne, qui n'est pas moniteur, mais qui connaît bien les itinéraires et la neige.


Vous pouvez vous rapprocher de ces deux structures, basées à Val-d'Isère et spécialisées dans le ski hors-piste, et organiser des séjours de ski hors-piste dans les plus beaux endroits du monde :


PowderWeGoElle est également responsable de l'école de ski hors-piste de Val-d'Isère et organise des séjours de ski hors-piste.


TopSki, école de ski hors-piste à Val-d'Isère depuis 1976.


Le ski hors piste comporte des risques, notamment d'avalanches. Skier accompagné par un professionnel.



16 vues0 commentaires

Messages récents

Voir tout
TopSki-école-de-ski-en-Val-d'Isère-depuis-1
Prodbox-events-agence-en-Val-d'Isère
Copyright : tous les designs et contenus de ce site sont la propriété de M. Boris Malesset, protégés par le droit d'auteur. Tout téléchargement, reproduction ou réutilisation est strictement interdit sans l'accord explicite de M. Boris Malesset.